Choses d'Art mars 1892

De MercureWiki.

 
Mercvre, « Choses d'Art », Mercure de France, t. IV, n° 27, mars 1892, p. 282-284.



CHOSES D'ART

 Musée du Louvre. — Le Musée du Louvre vient d'acquérir le modèle original en plâtre du monument élevé à la mémoire de Napoléon Ier, à Fixin, par Francois Rude. Cette œuvre sera prochainement exposée dans les Galeries de la sculpture moderne.
 Musée de Cluny. — Un vol important vient d'être commis au Musée de Cluny. Des pièces de monnaies gauloises en or, des bijoux d'une haute valeur artistique, des objets extrêmement rares, sinon introuvables, ont été enlevés d'une vitrine pendant la nuit; ces trésors d'art ancien sont sans doute actuellement à la fonte.
 C'est dans la « salle des Couronnes », au premier étage, dans une vitrine placée près d'une fenêtre, que le vol a éte commis. La vitrine a été très habilement fracturée.
 Voici la nomenclature des objets enlevés: torques gaulois (sorte de bracelet), longueur 1 m. 49: bracelets à trois torons; bracelets en tresse ; bracelets à filets; bracelets à filets guillochés; bague à filets guillochés; bracelet à double révolution, uni ; bracelet a quadruple révolution, uni ; bracelet avec seul tour, uni ; anneau à triple torsion, uni; bracelet torsade a quatre brins; bracelet tressé à trois brins; torques en spirale: garniture de ceinture; bouterolle d'un fourreau; deux écuelles d'argent avec émail, quatorzième siècle ; fermail à quatre lobes, émaillé et doré; denier d'or du roi Jean ; royal d'or du Prince Noir: médaille d'or du doge Francisco Malino; ducat d'or du Battyany ; un collier en chaîne gourmette, en or.
 Ecoles des Beaux-Arts. — M. Gustave Moreau, membre de l'Institut, vient d'être nommé professeur chef d'atelier de peinture à l'Ecole des Beaux-Arts, en remplacement de M. Delaunay, décédé.
 Le jury d'architecture de l'Ecole vient de rendre son jugement dans le concours ouvert sur le'sujet suivant: Un hôtel général de l'Association des étudiants.
 M. Lajoir, élève de M. Laloux, a obtenu la première médaille; la seconde a été décernée à MM. Gerdhart et Redon.
 Académie des Beaux-Arts -L'Académiedes Beaux-Arts a désigne MM. Daumet et Gruyer pour faire partie de la commission chargée de juger le concours ouvert par la ville de Nantes en vue de construire dans cette ville un musée de peinture. Lecture a ensuite été donnée, par le secrétaire perpétuel, du rapport sur les envois de Rome en 1891 (rapport publié dans le Journal officiel}.
 Expositions. — Voici que s'ouvrent, de toutes parts, les portes des petits salons qui, chaque année, précèdent, annoncent le ou les grands. C'est l'exposition du Volney, des Mirlitons, des Aquarellistes, des Pastellistes, de Blanc et Noir etc. etc Il serait naïf d'attendre qu'on parlât ici plus longuement de ces par trop insignifiantes exhibitions.— L'exposition de la Société Nationale des Beaux-Arts aura lieu du 7 mai au 30 juin prochain, au palais des Beaux- Arts du Champ-de-Mars.
 Chez Le Barc de Boutteville, 47, rue Le Peletier, exposition permanente de peintures impressionnistes et symbolistes.
 Cher Durand-Ruel, une importante exposition des œuvres de Camille Pissarro, permettant de saisir,dans leur ensemble, les évolutions multiples et pourtant logiques de cet artiste sincère et consciencieux jusque dans ses plus paradoxales recherches. A citer particulièrement parmi les œuvres exposées: Vue d'Osny, près Pontoise, le chef-d'œuvre de la série, peut-être, bien que dans la première manière du maître ; chaque ton intense, violent et l'ensemble fondu en une admirable symphonie ; La côte des bœufs, à l'Hermitage, presque égal en beauté au précédent ; Pruniers en fleurs, adorable moment du printemps rendu avec hardiesse et avec ivresse ; Paysanne assise, vrai et fort, mais un peu rude ; The Serpentine, Hyde Park. Londres, merveille de luminosités douces ; Soleil couchant avec brouillard, autre merveille, et quelle justesse d'observation ; Paysage à Saint-Charles, près Gisors, soleil couchant, un enchantement : la lumière donne aux arbres du loin comme des floraisons ; Gelée blanche avec brume et Effet de neige avec soleil, deux visions définitives ; tons clairs : là, délicieusement opalisés; ici, plus vifs; ici et là se dissolvant dans la plus heureuse harmonie ; Paysanne assise, soleil couchant, symbolique, en sa simplicité, de cette lassitude qui suit le travail, plus encore que l'amour : c'est un morceau d'une grande beauté ; Vue de Pontoise, La Moisson, Effet de brouillard, Bordsde l'Oise, quatre éventails exquis, purement et finement lumineux.
 Même galerie : plusieurs nouveaux Renoir, un Courbet. « Femme nue tenant une branche fleurie » ; La Comptabilité, de Ribot, un extraordinaire Degas, deux assiettes de Cros.
 Décoration de l'Hôtel-de-Ville. - M. Puvis de Chavannes. qui, jusqu'à présent, avait toujours refusé de peindre des plafonds, vient de céder aux instances du conseil municipal, et a bien voulu se charger de la décoration du plafond de l'escalier, à l'Hotel-de-Ville.
 à voir :
 Chez Boussod et Valadon (Boulevard Montmartre] : des Claude Monet (des peupliers par différents effets de lumière), des Guillaumin. des Degas, des Whistler, des Forain. des Pissarro, des Gauguin, etc.
 Chez Tanguy (rue Clauzel) : des Vincent Van Gogh, des Filiger, des Bernard.
 Sur les murs, les affiches de la « Saxoléine », par Chéret.

G.-A. A.




Outils personnels