Enquêtes et Curiosités avril 1892

De MercureWiki.

 
Mercure. « Enquêtes et curiosités  », Mercure de France, t. IV, n° 28, avril 1892, p. 372-373.


ENQUÊTES ET CURIOSITÉS

Questions


 Ordres monastiques. — Le nom de l'auteur s'est trouvé omis dans la question posée le mois dernier. C'est sur l'abbé Musson que l'on demande des renseignements biographiques.


 Marée. — Comment, avant les chemins de fer, la marée arrivait-elle fraîche à Paris et même en des villes plus éloignées de la mer ?

R. Q.

 Magie. — En quels ouvrages trouverait-on l'authentique composition des filtres et des divers électuaires magiques?

Z.

 Arthur Rimbaud. — Le Bateau Ivre est parfaitement clair, en général. Mais on demande l'explication détaillée de ces vers, d'ailleurs si beaux :
  Et dès lors, je me suis baigné dans le poème
  De la mer...
  Où teignant tout à coup les bleuités, délires
  Et rhythmes lents, sous les rutilements du jour,
  Plus fortes que l'alcool, plus vastes que vos lyres,
  Fermentent les rousseurs amères de l'amour.
 Et de ceux-ci:
  Est-ce en ces nuits sans fond que tu dors et t'exiles,
  Million d'oiseaux d'or, ô future Vigueur ?

L. L.

Réponses.

 Théophile Gauthier. — La Ire édition des Emaux et Camées est de 1852. La 2e est de 1853 ; elle ne porte 2e édition, etc., que sur la couverture. La 3e édition réelle est marquée : 2e ; elle parut en 1858.
 Il y a donc deux secondes éditions des Emaux et Camées: I° celle qui porte 2e édition sur la couverture seulement, c'est la vraie ; 2e celle qui porte cette mention sur la couverture et sur le titre, et qui en réalité est la 3e.— Consulter l'Histoire des œuvres de Théophile Gautier, par M. de Lovenjoul (1887, 2 vol, in-8).

A. A.

 Les Hommes.— L'auteur de ce recueil est Jacques-Philippe de Varennes, chapelain du roi ; c'est, parmi les imitateurs de La Bruyère, l'un des moins médiocres.

D.

Curiosités

 Livres singuliers -— Spécimen de la littérature mise à la mode par les romans d'Anne Radcliffe : Les ombres sanglantes, galerie funèbre de Prodiges, Evénements merveilleux, Songes épouvantables. Délits mystérieux. Phénomènes terribles, Forfaits historiques, Cadavres mobiles.Têtes ensanglantées et animées, Vengeances atroces et combinaisons du crime, puisés dans des sources réelles. Recueil propre à causer les fortes émotions de la terreur. A Paris, chez Mme Ve Lepetit, 1820, 2 vol. in-16.
 Fantasmagorie. — L'Anglais Smollet, en l'un de ses romans, parle de la maison d'un magicien où des milliers de serpents prenaient leurs ébats : comment les avait-il obtenus ? Smollet ne le dit pas. En voici la recette, extraite du Recueil des plus beaux secrets de la Médecine, comme aussi plusieurs secrets curieux sur d'admirables effets de la Nature et de l'Art (Amsterdam, 1709) :
  « Pour faire qu'une maison paroisse toute remplie de Serpens et d'images terribles, prenez la peau d'un serpent avec le sang d'un autre serpent mâle et la graisse d'un autre serpent ; assemblez le tout et le mettez en un morceau de drap qui ait servi à des funérailles, et les allumez dans une lampe neuve ». Ou bien : « Prenez de la graisse de serpent et y mettez un peu de sel : puis ayez un drap de mort et le coupez en quatre pièces et la graisse aussi, pour mettre une partie à chaque pièce. Vous ferez ainsi comme quatre mèches et vous les allumerez aux quatre coins de la maison ou de la chambre avec huile de sureau, dans une lampe neuve, — et ce que l'on a marqué se fera. »

A. L.

Outils personnels