Proses moroses : - Xénioles ; - Les Petits Pauvres ; - La Tour Saint-Jacques

De MercureWiki.

 
Remy de Gourmont, « Proses moroses : - Xénioles ; - Les Petits Pauvres ; - La Tour Saint-Jacques », Mercure de France, t. I, n° 10, octobre 1890, p. 368-371.


PROSES MOROSES


c. - Xénioles.


 1. — Le pasteur des Mensonges , après déjeuner, trucidait, en souriant, quelques textes.
 Son sourire était doux, et les textes, ainsi que de folles mouches, ronronnaient autour de ses lèvres sucrées.
 D'une encore preste main, il captait l'un, l'antre, arrachait, selon sa passagère fantaisie, les pattes, la queue, la tête, les ailes, et (roulés un peu dans le miel de ses doigts), en de larges bocaux, jadis pharmaceutiques, les classait. — La gouvernante étiquetait ces pots de confitures.
 « — Ah ! dit la vieille bretonne (qui conserva toujours la candeur et la coiffe de Trèg), des jeunes gens vont venir saluer le Maître, faut-il....
 « — Les recevoir ? Oui, j'aime la jeunesse (hup !)... Oh ! les jeunes gens, ils sont si amusants (hup !)... Ah ! ma bonne Anne, si amusants (hup !)... Iils sont sincères ! (hup !)....  »
(La vieille, attendrie, essuyait la salive, qui découlait, telle qu'un sirop, par le coin des lèvres sucrées.)


 2. - Il faisait un temps blond et bleu, un temps de Sainte-Enfance abandonnée (ou coupable).
 Les Sénateurs rêveurs, les Sénateurs du Saint-Empire prussien considéraient les dos brodés de leurs cochers, et l'âme de ces bons vieillards se brodait à l'unisson d'aigles rouges et de lilas futurs.
 Alors, il y eut des Sénateurs français qui passèrent, pas beaucoup. Ils avaient l'air humanitaire et stérile et leur âme était si peu brodée que c'en était pénible.
 Ils mangèrent tous ensemble pendant deux heures et demie, en parlant des autres, — de ceux qui ne mangent pas du tout.
 Cependant, tout cela, c'était du pur symbole : il fallait agir. On changea de marque : le nouveau champagne activa les consciences et les Sénateurs se mirent à penser, et même un des honorables Français, pensant trop, éclata (Son bouillon de culture se peuplait d'une infinité de microbes spirituels et sempiternels — et rien ne résiste à leur expansion, pas même une peau de crocodile): il pensait à tout, à mil huit cent quarante-huit, à la pureté de sa vie, à des fesses artistiques et célèbres.
 Il éclata. Ses lèvres philosophiques, ne purent retenir ces paroles, que ponctuaient des larmes :


 
« Messieurs , je bois à l'humanité souffrante !  »


d. — Les petits pauvres


Les chers petits pauvres de N.-S.-J.-C., Primary les estime beaucoup, les vénère, de même qu'en Bretagne les gens devant les calvaires s'inclinent et se signent, respectueux et déférents.
 Humiliée au gibet, humiliée dans la sordide bassesse d'un hypocrite mendiant, la divinité de Jésus saignait sous l'un et l'autre avatar, et même (ne le dirait-on pas ?) rougissait.
 Situation éminemment incompatible avec l'égalité moderne, — car, enfin, il n'y a pas de honte à être Dieu.
 Primary relève le moral de ces modestes Hosties, en lesquelles le Fils de l'Homme incessamment s'offre au spacieux mépris de ses frères ingrats.
 Oui, les chers petits pauvres de N.-S.-J.-C., Primary les vénère.
 Si, au coin d'une rue, un gueux immonde soulève avec respect son vieux chapeau troué, — plein de courtoisie, il répond par un de ces ineffables saluts d'homme bien élevé, mesurés et discrets, offre, comme aumône, un fin sourire : tel agréable geste de la main ajoute ce rien d'ironie qui épice et relève toute banalité.

e. - La Tour Saint-Jacques


  La Tour Saint-Jacques, solitaire et honteuse de sa beauté démodée, la vieille tour aux bêtes parlantes, aux bêtes de pierre et de rêve....
  Ils s'adonnaient rapidement, ce jour-là, à une brève et instructive promenade : un Américain de marque (c'est-à-dire semblable à tous les Américains, la distinction étant désormais dans la parité) et notre ami M. Virgile-Austère Méliorat.
  « — Voilà bien, songeait le voyageur attristé, ces vieux Européens... Garder et entourer de grilles quelques pierres déformées et périmées, Pourquoi ? Parce que c'est ancien !....  »
  Élevant la voix, il ajouta, l'air négligent, la main dressée vers la vieille tour solitaire et honteuse :
  «  — Naturellement, ça ne sert à rien ?
  «  — Comment , répondit notre ami, d'un ton où se mêlaient les reproches, la colère, la stupeur, à rien ? Y songez-vous ? Nous prenez-vous pour des enfants ? L'heure des jouets n'est plus, monsieur... Nous avons appris à tirer parti des choses. Cette tour est utile : elle sert, monsieur, elle sert à la science. Elle abrite, sous les ridicules symboles de ses moellons déchiquetés: 1° un laboratoire de physique expérimentale ; 2° un baromètre à eau (30 mètres de haut), à stylo-traceur électrique... Hein ? Vous voyez ?... Oh ! ce vieux tube, cette antique coquille, ça ne doit pas être un fameux laboratoire, mais c'était tout à fait, ça épargne de la maçonnerie...
 « — Avouez-le, répliqua, glacial et goguenard, l'Américain, — vous en êtes encore à respecter ça, ça...
 « — Mais non, cria presque en colère M. Virgile-Austère Méliorat, mais non, je vous jure que non !... »
 Ils passaient vite, hâtant leur instructive promenade, tournant le dos, — enfin ! — à la vieille tour solitaire et honteuse de sa beauté démodée, à la vieille tour aux bêtes parlantes, aux êtes de pierre et de rêve...

Remy de Gourmont.


Outils personnels