Choses d'Art février 1892

De MercureWiki.

 
G.-Albert Aurier, « Choses d'Art», Mercure de France, t. IV, n° 26, février 1892, p. 185-187.



CHOSES D'ART



 Chez Boussod et Valadon : des Claude Monet.
 Chez Le Barc De Boutteville, 47, rue Le Peletier: Exposition permanente d'œuvres symbolistes et impressionnistes. Avoir libéralement offert aux jeunes artistes novateurs, encore contestés par la critique et dédaignés par les chalands et généralement bafoués par les marchands et les jurys, un asile permanent où ils puissent exposer au jugement du public, sans craindre de trop infamantes promiscuités, les résultats de leurs travaux et de leurs recherches, c'est, assurément, une belle et généreuse idée dont il convient de féliciter M. Le Barc de Boutteville. Nous consacrerons, d'ailleurs, prochainement, un article spécial à cette entreprise si intéressante et si absolument d'art. Pour aujourd'hui, contentons-nous de mentionner les principaux exposants : Anquétin, Emile Bernard, Toulouze-Lautrec, Séruzier, Maurice Denis, Willette, Renoir, Signac, Paul Vogler, Bonnard, Ranson, Roussel, Ibels, Willumsen, Albert Fournon, Luce, Roy, Petitjean, Gausson, Giran-Max, Albert, Paillard, Prunier, etc. On nous annonce, pour bientôt, des Van Gogh, des Odilon Redon, des Gauguin, des Pissaro, des Filiger, etc. — Depuis l'inauguration, quelques œuvres nouvelles, notamment un Séruzier d'une merveilleuse certitude de ton et de dessin, et un H. de Groux, Emigrants dans un entrepont, tableau encore inachevé, synthèse du douloureux et inutile grouillement humain, d'une maîtrise on dirait classique.

 A la Galerie Bodinier: Pastels d'André Sinet, art joli, plus, et spirituel moins que les Forain; des attitudes bien saisies de femmes à leur toilette, ôtant ou remettant leur corset: rien de neuf comme art.
 Même galerie, une suite de petites toiles de Richard Ranft; plus de tempérament que le précédent, pas plus d'originalité; des choses spécialement mauvaises parmi quoi deux ou trois paysages de tons compliqués amusent un instant.

 Musée Du Louvre. — Le baron Alphonse de Rothschild vient de faire don au musée du Louvre de deux petits bronzes florentins du seizième siècle d'une belle exécution. Ils seront placés dans la grande salle de la ferronnerie et des objets en métal, récemment installée.
 Autres dons: une Vierge à l'Enfant, bas-relief de l'école de Donatello; un buste de Michel-Ange, œuvre du seizième siècle.
 D'autre part, M. le docteur Fouquet, qui quitte le Caire et a déjà fait don au Louvre de spécimens très importants de l'art arabe au moyen-âge, vient encore d'offrir à notre musée national un lot considérable d'ouvrages intéressant au même titre nos collections.
 Le musée a fait une acquisition de la plus haute valeur historique et artistique.
 Il s'agit d'une statuette en bronze de Dionysios, découverte à Athènes, sur l'Acropole. Elle fit longtemps partie de la collection de Photiadès Pacha, gouverneur de Crète, et passa ensuite aux mains d'un antiquaire italien, M. Giulo Samboni, qui vient de la céder au Louvre.
 Péristyle Du Moulin-Rouge — A voir : près de l'affiche bien connue de Chéret,une très curieuse affiche de Lautrec représentant une des hiérodules du lieu dans l'accomplissement de son sacerdoce.
 L'Exposition de blanc et noir aura lieu du 1er avril au 15 juin, au palais des Arts libéraux. Envois du 1er au 5 mars pour les dessins, du 6 au 10 pour la sculpture. Relevé parmi les membres du jury les noms de MM. Eugène Guillaume (président), Gérome, H. Pille, Allongé, Didier. Waltner, Th. Chauvel, Pannemaker, Lhermitte, Harpignies, Gallard, Corigny, H. Havard, G. Duplessis, H. Delaborde, Armand Dayot, Desboutin, Didier. H. Jouin. A. Rouart, H. Rouart, Dubois, Falgnière, Mercié, Barrias, Rodin, Allonard, etc.

 Le Salon des XX ouvrira le 10 février; exposeront, les peintres français : P. Signac, M. Luce, L. Gausson, L. Pissaro, M. Denis.

 Aux Indépendants, ouverture le 19 mars (Pavillon de la Ville). On nous promet l'œuvre complet de Seurat.

 La Ville de Béziers prépare pour le mois d'avril, à l'occasion de l'inauguration d'une fontaine monumentale due à M. A. Injalbert, une Exposition de Peinture, Sculpture, Dessins, Pastels, Aquarelles et Emaux. Le nombre des œuvres exposées par le même artiste est limité à trois. Les tableaux ne devront pas excéder 2 mètres dans les plus grandes dimensions. Les ouvrages de sculpture ne devront pas excéder 200 kilos. La Commission se réserve d'ailleurs d'apprécier le cas où il pourra être fait exception à ces conditions. L'administration municipale annonce qu'elle acquerra quelques-unes des œuvres exposées. — Demander le Règlement à M. Charles Labor, Président de la Commission d'organisation.

 Autres expositions prochaines:
  Nantes, mars
  Amiens, juin-juillet.
  Lyon, 28 février.
  Evreux (Gravure), 31 janvier.
  Cannes, janvier-avril.
  Munich, juillet-octobre.
  Glascow, 2 février.

 Nécrologie. —Le statuaire Ernest Christophe est mort le 15 janvier. Il avait collaboré avec son maître Rude à la belle statue tombale de Godefroy Cavaignac. Ernest Christophe a peu produit : esprit inquiet, hanté de hautes conceptions, il se survivra surtout par la Femme au Masque (Jardin des Tuileries). Deux autres de ses ouvrages : la Fortune et le Baiser de la Chimère, sont au Luxembourg.
 Le comte de Nïenwerkerke est mort le 18 janvier à Gattajola, près de Lucques : ce fut le dernier Surintendant des Beaux-Arts. On ne vit à ce poste, après lui, que des commis d'ordre.


G.-A. A.


Outils personnels