Enquêtes et Curiosités juin 1892

De MercureWiki.

 
Mercvre, « Enquêtes et Curiosités », Mercure de France, t. V, n° 30, juin 1892, p. 187-189.



ENQUETES ET CURIOSITES
Réponses.


 Marie. - D'après le Nouveau Guide des chemins du royaume de France, contenant toutes ses routes, tant générales que particulières, par le sieur Daudel de Nismes, ingénieur-géographe de Sa Majesté (à Paris, chez Etienne Ganneau, rue Saint-Jacques, vis-à-vis la fontaine Saint Séverin), on comptait en moyenne cinquante-cinq heure de poste de Paris aux différents ports du Nord-Ouest (Paris à Calais, 60 lieues ; à Boulogne, 53 lieues ; à Dieppe, 41 lieues ; au Havre de Grâce, 47 ½ ; à Harfleur, 45, et à Honfleur, 46 lieues ; à Issigny, 64 lieues) ; avec des relais nombreux et toutes les ressources de l'ancienne poste, admirablement organisée, c'était, du Havre à Paris, sept ou huit heures, neuf heures au plus de trajet, moins d'une nuit ; actuellement, les trains omnibus mettent sept et huit heures. Il faut noter encore que la distance était calculée de l'église du Havre à Notre-Dame. - Je vous enverrai prochainement, si vous le désirez, des renseignements plus précis.

A.-D.M.


 Arthur Rimbaud. - L'explication demandée de certains vers d'Arthur Rimbaud est bien simple. Je ferai suivre chacun des deux textes de sa paraphrase : les mots qui s'y trouveront en italiques sont ceux-là mêmes ou les analogues à ceux employés par Rimbaud,
 1er texte :
  Et dès lors je me suis baigné dans le poème
  De la mer...
  Où, teignant tout à coup les bleusités, délires
  Et rythmes lents sans les rutilements du jour,
  Plus fortes que l'alcool, plus vastes que vos lyres,
  Fermentent les rousseurs amères de l'amour.
 Paraphrase : Et dès lors je me suis baigné dans le poème de la mer ; là, teignant tout à coup les vagues bleues, des taches rousses se montrent, et sur le viril Océan, qui semble en rut, elles flottent comme un ferment amer d'amour : on dirait un liquide séminal jailli de ses flancs monstrueux, Rutilantes sous les feux du jour, tantôt ces rousseurs paraissent tourbillonner en délires, tantôt elles ondulent en rythmes lents. Hommes, que me fait votre alcool ? jamais il ne me donnera une ivresse aussi forte que celle qu'elles me communiquent. Et vous, poètes, combien vos lyres sont mesquines comparées à celles que ces immenses traînées rousses dessinent sur la mer, et que le chant de vos instruments est peu de chose devant la vaste mélodie de ces lyres imaginaires que mes yeux aperçoivent sur les flots !
 Ces rousseurs auxquelles Rimbaud fait allusion ne sont autres que les amas d'algues gigantesques et brunes que les navigateurs rencontrant en traversant l'océan.
 2me texte :
 Est-ce en ces nuits sans fond que tu dors et t'exiles,
 Million d'oiseaux d'or, o future vigueur.
 Paraphrase : Retrouverai-je sous ces climats nouveaux une nouvelle vigueur ? Dort-elle, ma force future, en ces nuits infinies, dans ces contrées inconnus, où peut-être, comme une troupe d'oiseaux précieux émigre, elle s'est exilée ?
 Arthur Rimbaud étant, comme le dit excellemment Verlaine, le poète de la Force splendide, il n'est pas étonnant qu'il la compare non pas à un, mais à un million d'oiseaux d'or. Ces deux vers sont un cri de lassitude confirmé par la fin du poème. Tout cela n'est-il pas clair ?

Louis de Saint-Jacques.

Curiosités.


 La ligue de la Croix-Blanche. - Certaines pièces imprimées du seizième siècle excitent maintenant la curiosité des amateurs et se vendent plus que leur poids d'or. Celle dont voici la description est dans doute déjà rare et surement très curieuse.
 C'est une brochure de 16 pages in-32, timbrée sur la couverture d'un écusson qui se lit : de gueules à la croix d'argent. La casque, sans grille et tourné à sénestre, est celui qui signifie les nouveaux anoblis, et le volet porte en légende : Tiens ferme !
 On ouvre et on lit  :
 « Ligue française de la Croix-Blanche, fondée le 10 mars 1889 ». Il existe en Angleterre, en Suisse, en Allemagne et ailleurs, des sociétés de jeunes gens dont les membres s'engagent à observer rigoureusement les lois de la pureté. Les jeunes gens qui font partie de ces sociétés ont fait l'expérience que cet engagement d'honneur était une force considérable pour ceux qui veulent résister à l’entraînement de la passion.
 « Instruits par cette expérience et désireux de fortifier en eux-mêmes et chez les autres le sentiment et la pratique de la pureté, des jeunes gens français ont constitué une association semblable sous le nom de Ligue Francaise de la Croix-Blanche.
 « Ils s'adressent donc à tous les jeunes gens, qui habitent la France, sans distinction de religion ni de nationalité, et ils leur disent : entrez dans notre Ligue. Aidez-nous, nous vous aiderons et nous combattrons ensemble le difficile et glorieux combat de l’esprit contre la chair. »
 Extrait des Statuts : « Article 2. La ligue se compose de membres actifs, de membres honoraires et de membres adhérents. - Art. 3. Les jeunes gens qui veulent devenir « membres actifs », quelle qu’ait été leur conduite antérieure, doivent : 1° n’être pas mariés ; 2° être âgés de moins de trente-cinq ans ; 3° signer l’engagement suivant: Considérant que l’homme qui résiste à ses passions est plus nobles que celui qui se laisse asservir par elles ;que, etc. ; que l’homme qui contribue à l’avilissement d’une femme est responsable de la dégradation de celle-ci ; que le jeune homme doit lui-même se conserver pur en songeant à celle qui sera sa femme, etc ; que l’impureté peut nuire à notre santé et à celle de nos descendants ; que, etc ; qu’elle est pour la patrie une cause certaine d’affaiblissement et de décadence, etc. :Je déclare, etc., et je promets sur l’honneur de ne commettre, avec l’aide de Dieu, aucun acte contraire à la pureté. - Art. 4. Le membre actif qui aurait eu la faiblesse et le malheur de manquer à sa parole est invité, sans y être contraint, à rayer sa signature sur sa carte de membre et à la renvoyer au bureau de la Direction centrale, etc. - Art. 5 : Sont « membres honoraires » les membres actifs lorsqu’ils se marient ou qu’ils atteignent l’âge de trente-cinq ans. »
 Suivent les listes des membres des comités de Paris et des départements et diverses formules d’adhésion.
 « Tiens ferme ! »

A.Z.




Outils personnels